Politiques

6

Décriminalisation du travail consensuel du sexe et du commerce du sexe

Proposée par Jeunes libéraux du Canada

ATTENDU QUE :

  • la version actuelle de la Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d’exploitation, qui interdit l’achat de services sexuels, n’apporte que peu de protection aux travailleuses du sexe et, au contraire, les pousse à travailler dans la clandestinité et dans des conditions dangereuses;
  • l’interdiction actuelle visant l’achat de services sexuels consensuels ne traite pas des problèmes sous-jacents qui rendent le travail du sexe dangereux, mais, au contraire, crée un climat qui incite les travailleuses du sexe à ne pas collaborer avec la police et à être impliquées dans des infractions plus graves.

IL EST RÉSOLU ​que le Parti libéral du Canada abroge la Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d’exploitation de 2014, entame une période de consultation avec les travailleuses de l’industrie du sexe et leurs groupes de défense, et s’engage à décriminaliser le travail consensuel du sexe et l’achat desdits services sexuels pour les personnes âgées de plus de 18 ans.

IL EST RÉSOLU que le Parti libéral du Canada ne consulte pas uniquement les travailleuses de l’industrie du sexe, mais aussi les résidents des collectivités environnantes pour faire en sorte que ces modifications garantissent la sécurité et le bien-être des résidents de ces collectivités et de leur famille.

IL EST EN OUTRE RÉSOLU que, parallèlement à la décriminalisation, le Parti libéral du Canada cherche à résoudre les problèmes de fond auxquels sont confrontées les travailleuses du sexe en prenant des mesures visant à améliorer leur accès aux cliniques de santé sexuelle et au counseling, ainsi qu’en cherchant à améliorer leurs relations avec les autorités locales.

Toutes les résolutions politiques